Histoire de notre exposition

Brève histoire de notre exposition

L’Exposition agricole de Lachute est la plus vieille  au Québec et la deuxième au Canada. Cette année, ce sera notre 191e édition.

En 1825, lors d’assemblées tenues à Saint-André d’Argenteuil (un important centre de commerce à l’époque), la société d’Agriculture du Comté de York est fondée. Celle-ci devient plus tard la Société d’Agriculture des Deux-Montagnes et enfin, celle du comté d’Argenteuil. Le site de l’exposition est tantôt à Saint-André, tantôt à Chatham, tantôt à Lachute (appelée alors The Chute). La Société d’Agriculture est marquée par une très forte présence anglophone et il en est de même aujourd’hui.

Dès  ses débuts jusqu’en 1924, l’exposition se tient vers la troisième fin de semaine de septembre, mettant ainsi l’accent sur les productions agricoles. Ainsi, en 1867, on voit les concours de l’exposition bondée de flanelle, d’étoffes, de tissus de lin, et de travaux de fantaisie tout comme pour plusieurs classes de blé, de seigle, d’orge, de lin, de fèves blanches et de petit pois. Il y a également abondance de pommes, poires, raisin, beurre et fromage.   Le premier frais  pour entrer est  fixé à  dix sous en 1879. De l’automne, l’exposition est devancée à la deuxième semaine de juin et, en 1989, à la deuxième semaine de juillet,  mettant par conséquent l’accent sur le bétail. Le choix définitif du terrain de l’exposition est fait en 1886, à Chatham, à la limite de Lachute alors desservie par le chemin de fer. L’estrade et la piste de course sont construites en 1917. Il y a des courses de chevaux jusqu’en 2003.

Durant l’automne de 1967, l’édifice principal fut détruit par le feu.
En 1985, la grange pour les chevaux lourds fut construite.  De même, avec un généreux don de monsieur Storrs McCall, la grange pour les bovins laitiers fut construite et en 1996, une couverture fut construite sur la grande estrade.

L’évolution suit les goûts de la population : des concours d’artisanat, des concours westerns, des spectacles, des Manage, des Derbys de démolition d’autos et autres ont été présentés.

Tout en conservant le volet agricole et ses concours d’animaux, la direction tente de maintenir l’équilibre entre les volets récréatifs, agroalimentaires et commerciaux afin d’assurer la pérennité de l’exposition